Pourquoi a-t-on besoin de parcs adaptés ?

Pour sécuriser la pratique

Les forces qui s'exercent sur la slackline ne doivent pas être sous-estimées. Il est important que les points d'ancrage puissent supporter une charge très importante. Poteaux en aluminium ou clôtures ne sont pas adaptés.

 

Il arrive aussi que les sangles fixées entre 2 points d'ancrage ne soient pas visibles pour d'autres usagers de la voie publique (vélos, rollers, passants...). Les accidents se sont déjà produits. Il est donc important de créer un lieu dédié à cette pratique afin que tous les adeptes des différents sports urbains puissent cohabiter et pratiquer leurs sports favoris en toute sécurité.

 

Pour protéger l'environnement

De plus en plus d'adeptes de la slackline envahissent les parcs et les jardins publics pour pratiquer leur activité favorite. Les sportifs attachent fréquemment leurs sangles directement sur les arbres ce qui entraîne l'altération de leur fragile écorce.

 

 

Pour légaliser la pratique

Il est théoriquement interdit d'utiliser le mobilier naturel urbain (dont les arbres) à une autre fin que celle à laquelle il est destiné. Dans certains parcs cette activité est tolérée (peut-être au détriment des arbres), dans d'autres les sportifs sont priés d'enlever les sangles.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kenguru Pro France, Mars 2016